Ma coloc', il y a un mois :
- OH MON DIEU est-ce que ça t'intéresse d'aller voir Volta le 7 juillet à 20h à moitié prix ???
- Sérieux ??? Aaaaaaaaaaah !
Le temps de reprendre mes esprits, évidemment, j'ai répondu OUI !

Le 7 juillet dernier, nous voilà donc parties en direction du Vieux-Port sous un ciel assorti au chapiteau : blanc et gris. Passés les beaux gosses de la sécurité, jubilation totale : j'étais à quelques mètres de cocher une nouvelle case sur ma to-do list Canada : assister à un spectacle du Cirque du soleil.
Chanteurs, musiciens, acrobates, mise en scène de show télévisé et numéro de corde à sauter en vitesse ultra accélérée : le spectacle avait pourtant bien commencé. Mais, rendue à l'entracte, j'étais pommée. Impossible de comprendre le fil conducteur et donc impossible d'embarquer vraiment dans l'enchaînement des numéros. Heureusement que la collègue de ma coloc' était là pour me l'expliquer ! D'ailleurs, elle l'avait tellement bien compris que... Hum... c'est toi l'a écrit !?
En sortant, malgré ses explications oh-combien-utiles pour suivre la deuxième partie, j'étais mitigée. Bien sûr, quand la dame accrochée à une corde par son chignon a commencé à tourner aussi vite qu'une toupie à plusieurs mètres du sol, j'avais le souffle coupé. Mais, honnêtement, si j'ai vraiment accroché sur les musiques, les jeux de lumières et les petits soucis de laveuse (machine à laver) du clown, vues la réputation et les reportages que j'avais vus sur le Cirque du soleil, je m'attendais à être éblouie par tous les numéros. Pas juste deux ou trois.
Résultat, aujourd'hui, ma to-do list Canada ressemble un peu à ça : 
☑ assister à un spectacle du Cirque du soleil
☐ assister à un deuxième spectacle du Cirque du soleil pour vraiment pouvoir me faire une idée.

Tant qu'à plonger dans l'univers du cirque, autant le faire à fond et assister, dans la même semaine, aux animations acrobatiques à ciel ouvert du festival Montréal Complètement Cirque.
Des animations, il y en avait dans les rues du centre ville (comme le spectacle Rouge dans le parc Émilie Gamelin) et dans le métro aussi. En route pour le travail, les yeux encore endormis, un Schtroumpf... deux Schtroumpfs... j'ai d'abord cru que j'hallucinais. Mais non. Pas du tout. Sur le quai du métro, il y avait bien toute une armada d'hommes, de femmes et d'enfants peinturlurés en bleu du sommet du crâne à la pointe des orteils, immobiles façon statues. Heu ??? Le temps de descendre les escaliers, nouveau quai, nouvelle ligne, d'autres bonhommes sont descendus du métro juste devant moi... peinturlurés en rose Barbie, cette fois ! Et apparemment, il existait aussi deux autres versions : jaune poussin et Géant vert.
Nan mais... c'est quoi ce cirque, Montréal ?

art art art